samedi 6 août 2011

Chapitre 11




- Voilà ma belle, ce n'est qu'une petite entorse, ça va vite guérir si tu ne forces pas trop dessus.

- Merci Sam.


- De rien, je vais aller voir la jeune fille que vous avez ramené maintenant.


- Elle s'appelle Yaëlle.


- D'accord ! Aller va te reposer un peu, on se retrouve toute à l'heure pour une petite réunion.


- À plus tard ! Dis-je en sortant.


J'ouvre la porte de l'infirmerie et découvre Ian debout, juste face à moi, le pied contre le mur et la tête baissée vers ses pieds, ses petites mèches blondes sont mouillées et lui tombant devant le visage. Il doit sortir de sa douche. Il semble toujours aussi fâché que lorsqu'il m'a sorti de la ruelle. Je suis surprise de la voir là car il ne m'a même pas regardé en arrivant à l'institut. Il est parti directement et c'est Adam qui m'a porté jusqu'à Sam.
En m'entendant fermer la porte derrière moi, Ian lève la tête et me regarde sans rien dire. Je le regarde droit dans les yeux et attend qu'il prenne la parole. Il n'en fait rien alors je prend la direction de ma chambre en boitant. Il doit surement attendre Samantha mais je me prend à espérer quand même qu'il m'interpelle.
Appel moi, rejoins moi, viens à moi, explique toi, dis moi que tu m'...
Et soudain je reviens à la réalité. Je suis devant ma porte et il n'a rien fait pour m'arrêter. J'entre, referme derrière moi et m'allonge sur mon lit après avoir posé mes chaussures que je tenais à la main.
Étendue, je regarde par la fenêtre. Il fait déjà bien nuit et d'où je suis je ne vois que le ciel sombre et quelques étoiles qui percent de-ci de-là. Soudain, je m'aperçois que je n'ai toujours pas enlevé ma robe ou plutôt ce qu'il en reste. Je me rassoie sur le bord de mon lit et la frotte. Comme ci je pouvais y changer quelque chose. Je suis triste de la voir dans cet état lamentable et me dit que Ian aurait mieux fait de la laisser à la boutique. Je me lève et entreprend de la défaire mais j'ai un peu de mal à atteindre la fermeture éclair. Je me dandine, appuie sur mon coude de mon autre main pour qu'il monte suffisamment haut pour attrapé l'attache mais j'y parviens pas.
Un frappement à ma porte interrompt mes efforts. Je me rend à la porte et l'entrouvre.


- Toi ! Dis-je surprise de voir Ian devant moi.


Il lève les yeux vers moi et me fait un bref petit sourire du coin des lèvres mais ne me dis rien.


- Tu voulais quelque chose ? Lui dis-je de la façon la plus détachée possible.


- Je...enfin... tu veux bien me laisser entrer ?


- Pourquoi ?


- Pardon ?


- Pourquoi veux-tu entrer ?


- Tu ne devrais pas resté appuyé sur ta cheville.


- Qu'est ce que ça peut bien te faire ?


- Oh Silver, je veux juste te parler un instant.


- Ok, entre. Lui dis-je en lui ouvrant la porte et en le laissant passer.


Ian se met devant ma fenêtre et regarde longuement dehors avant de reprendre la parole. Pendant ce temps, je reprend place sur le bord de mon lit.


- Savannah dit-il doucement.


Oula, s'il m'appelle par mon ancien nom, ça n'a rien de bon.


- Qu'y a t-il ?


- Comprends-tu pourquoi j'étais si en colère tout à l'heure ?


Ian me tourne toujours le dos, je ne peux même pas juger de son expression. Je n'ai vraiment pas envie de lui répondre dans ces conditions. Prenant en compte mon silence, il fini par se tourner et me regarde. Il a l'air si froid, lui qui me sourit tout le temps. Ok j'ai fais une erreur enfin même de ça je n'en suis pas certaine, j'ai quand même un peu contribué à sauvé Yaëlle moi aussi de ces affreux vampires mais bon passons.


- Tu es en colère parce que je suis sortis du bus !


- Pas seulement...


- Et parce que je me suis mis en danger !


- Et ?


- Parce qu'un vampire à faillit me tuer ?


- Non ! Enfin pour ça aussi mais c'est autre chose que je veux te faire dire.


Ce n'est ni pour avoir désobéi, ni pour le danger, ni pour le vampire ...je réfléchi mais ne vois rien qui mérite qu'il soit en colère si ce n'est pas pour ces trois raisons là.


- Tu n'en a aucune idée n'est ce pas ?


Je fais non de la tête.


- Silver, si je t'en veux tellement, s'est simplement parce que j'ai bien faillit te perdre. Ce vampire a bien faillit avoir ta peau. Qu'est-ce-que je serai devenu s'il t'avait contaminé ou pire s'il t'avait tué ?


Je hausse les épaules, honteuse, à présent.


- C'était très dangereux de venir dans cette ruelle !


- Mais j'étais inquiète pour toi lui dis-je doucement pour ne pas l'énerver plus.


- Tu ne peux pas te mettre en danger pour moi Silver me répond-t-il avec douceur en venant s’asseoir près de moi. Tu n'est pas de taille à te défendre contre ces démons.


- Justement à ce propos...


- Promet moi que tu m'écouteras la prochaine fois.


- Mais Ian...


- Promet me demande-t-il à nouveau en passant une de mes mèches derrière mon oreille.


- Promis dis-je doucement.


Je veux calmer le jeu et pas en rajouter. J'aurais bien le temps de lui parler des picotements un peu plus tard, lors de notre prochain entrainement.


- Sil...


- Oui ?


- Je suis désolée que tu n'ai pu aller au bal.


- Peu importe, le principal c'est que tout le monde aille bien.


- C'est certain dit-il sans pour autant détourner son regard du mien.


Ian se penche vers moi et me prend dans ses bras.


Je blottis ma tête au creux de son cou, ce qui me permet de respirer son odeur, cette senteur que j'aime tant depuis la nuit que j'ai passé tout contre lui. Sa peau a l'odeur du savon, mais c'est surtout son parfum qui m'enivre.
Ian décale un peu son visage. Il est si près du mien que je sens son souffle sur ma peau tellement avide de lui. Il plante son regard dans le mien et c'est comme s'il m'hypnotisait, ce n'est que lorsque ses lèvres frôlent légèrement les miennes et s'en décollent que je réagis à ce qu'il vient de se passer. Ses yeux ne quittent pas les miens, ils attendent surement une réaction de ma part, mais j'en suis incapable, je suis pétrifiée.


- Désolé dit-il face à mon manque de réaction. Je n'aurais pas dû.


Je respire un grand coup et me lance.


- Ne soit désolé que si tu ne comptes jamais recommencer !


Il me sourit et ne se fait pas prier plus pour m'embrasser à nouveau. Il dépose alors plusieurs tendres petits baisers sur mes lèvres puis son ardeur prend le dessus. Ses lèvres se font plus pressantes, plus insatiables, s'entrouvrant et entraînant les miennes dans leurs rythmes langoureux. Ian place une de ses main dans mon dos pendant que l'autre viens faire pression derrière ma nuque et m'attire contre lui alors qu'il s'allonge sur mon lit. Mon corps se retrouve à présent à moitié sur le sien, et je me sens si bien que je perdrais facilement le contrôle de mon propre corps. Je décolle mes lèvres des siennes et lui souris. Sourire qu'il me rend immédiatement. 


- Qu'y a t-il ?


- Rien je vérifie que je ne rêve pas.


- Tu ne rêves pas me dit-il en me déposant un nouveau baiser furtif.


- Ian...


- Oui?


- Je t'ai menti la dernière fois.


- À quel sujet ?


- ...


- Sil, tu peux tout me dire...


- Quand tu m'as avoué que tu ne pouvais plus être loin de moi depuis ton agression.


- Oui et bien ?


- Je t'ai dis que je ne ressentais rien de mon coté ! J'ai menti ! Depuis que tu es revenu, il n'y a qu'avec toi que je suis bien, plus tu t'éloignes et plus je suis prise d'angoisse. J'ai même parfois l'impression de ressentir ce que tu éprouves.


- Pourquoi ne me l'as-tu pas dis avant ?


Je hausse les épaules.


- Je ne sais pas trop, j'ai eu peur que tu penses que j'étais amoureuse de toi.


- Ah ! Ce n'est pas le cas ?


- De quoi ?


- Tu n'es pas amoureuse ?


- Non, enfin si...mais quand tu me l'as demandé tu étais encore avec Alison et...


- Je comprend, t'en fais pas pour ça.


- Ian !


- Oui ?


- Est-ce que tu crois que ça peut vraiment marcher nous deux ?


- Oui pourquoi ?


- Je suis si banale ! Je n'ai rien de spécial...je ne suis même pas certaine d'être capable de me défendre seule si ...


- Je t'aime comme tu es Silver et pour moi tu es spéciale. Je l'ai su à l'instant même où je t'ai vu sur ce toit. Et je ne devrais surement pas te le dire si je compte te garder loin du danger mais...


- Mais quoi ?


- Je pense que tu es capable de te défendre.


- Tu crois vraiment ?


- Oui, tu sais que je ressens les choses plutôt bien...


- ...


- Tout ça pour dire que quand tu t'es attaquée à ce vampire pour défendre l'autre fille, j'ai senti que tu...je sens que je vais le regretter...tu es comme nous Silver...tu as les même dons que tout les autres et moi même.


- Tu sais bien que non. On a eu beau essayer il ne se passe rien.


- Tu sais que notre puissance ne se libère qu'à nos seize ans et tu ne les as pas encore. Sam pensait que comme tu m'avais sauvé et montré que tu possédais l'un des dons les plus rare parmi ceux de notre espèce tu étais prête mais je pense que tu ne le seras vraiment qu'à tes seize ans. Même si tu as déjà laissé paraître certain dons, je pense que tu nous réserves de grandes surprises pour bientôt.


- J'ai juste ressenti des picotements !


- À quel moment ?


- La première fois, quand tu étais sur le lit de l'infirmerie et que j'ai posé ma main sur tes points de sutures, une autre fois quand on est retourné sur le toit l'autre soir et tout à l'heure quand j'ai frappé ce vampire.


- Ton anniversaire approche, on sera bientôt fixé...


Quelqu'un interrompe notre conversation en frappant à la porte.


- Entrer répond-je instinctivement.


- J'y crois pas s'écrit Noëla


Elle est accompagné de Cloé et Abby.


- Incroyable lance Abby à son tour.


Et ce n'est qu'en entendant cette seconde réflexion que je comprend ce qui les choque tellement. Je suis toujours allongé sur Ian. Je me redresse immédiatement, enfin essai car visiblement Ian en a décidé autrement et me retient dans ses bras.


- Que vouliez-vous les filles lance-t-il en souriant.


Abby et Noëla rigolant bêtement c'est Cloé qui lui répond.


- Samantha nous réunit tous dans la salle de réunion dans dix minutes.


Ian souffle et me laisse me relever à contre cœur.


- On arrive râle-t-il.


- Moi aussi je dois venir ?


- Oui me répond Ian sans laisser parler Cloé.


- Je dois prendre ma douche avant.


- On vous rejoins là-bas les filles, merci d'avoir prévenu.


- De rien répond Noëla en gloussant encore avec Abby.


Les filles repartent en refermant derrière elles. Je me lève et demande de l'aide à Ian pour ma fermeture éclair tout en maintenant ma robe de mes mains sur le devant. Je file sous la douche en boitillant et après enfilé ma jupe en jean, un tee-shirt et une bottine sur mon pied valide nous prenons doucement le chemin de l'autre bâtiment.

4 commentaires:

elise a dit…

OMG j'aime j'adore ce chapitre!!
on se demande bien pourquoi lol
au début quand Erin est froide est distante avec Ian ça m'a fait sourire et j'ai savouré la réaction de Ian!
très beau moment quand ils s'avouent enfin leur sentiments :)

La Comtesse a dit…

Je suis comme Élise ; j'adore ce chapitre.
Ils s'avouent enfin leurs sentiments, il était temps !
De l'amour, du suspens et de l'action ; tout est réuni pour nous donner envie d'en lire plus !

Val a dit…

Salut,
très beau chapitre!!! Serait-il possible d'avoir le point de vue de Ian, stp , stp...?
J'aime bien tes différénts points de vue, ils sont très cohérents et donnent une belle image d'ensemble à cette histoire, c'est comme si je lisais en 3D lol.
Evidement j'ai déjà lu les 2 chapitres suivants, et j'ai hâte de lire la suite, je me suis laissée captiver par ton histoire.

Céline a dit…

Enfin un baiser ... je n'en pouvais plus d'attendre !!