mardi 26 juillet 2011

Point de vue de Ian

Suite à la demande de la Comtesse et d'Elise je vous présente le chapitre 8 vu par Ian. 


Petit rappel :


Ian a étè agressé dans les vestiaires, il ne le sait pas encore mais il a failli mourir....Il se réveil à l'infirmerie et vous raconte se réveil étrange...


Oh ma tête !


Je me réveille juste et pourtant je suis fatigué comme si je n'avais pas dormi depuis plusieurs jours. Un bon café me fera le plus grand bien, ensuite j'irai porter son petit déjeuner à Silver, luçai fera plaisir. Je me décide à ouvrir les yeux et la lumière de ma chambre m'éblouit.

Un instant !

Je ne suis pas dans ma chambre. Je connais bien cette pièce pour y avoir fait quelques passages en revenant de mission. Je suis à l'infirmerie. Qu'est-ce que je peux bien faire ici ?
Je tourne la tête sur le côté...

Silver !

Là, il se passe quelque chose !

Elle a la tête posée au creux de mon épaule et son bras entoure ma taille. Elle est à demi nue. Aurait-on ?Non, impossible. Je m'en souviendrais quand même et puis elle ne sait même pas combien je l'apprécie. Soudain, des bribes de la veille me reviennent mais tout est confus.

- Bonjour toi ! Dis-je dans un murmure m'apercevant que ma voix me fait défaut.

Sil redresse la tête et me fixe d'un regard que je ne lui connaissais pas encore. C'est un mélange d'inquiétude, de surprise et de ...Pourquoi ne me parle t-elle pas ? Quelque chose de grave a dû se produire.

- Bonjour. Tu ne peux pas te passer de mon corps à ce que je vois.

Je tente de plaisanter, histoire de lui faire revenir ce si beau sourire que j'aime tant voir sur son visage.

- Et toi tu plaisantes alors que ....

Elle n'achève pas sa phrase et se met à sangloter.

- Alors que j'ai faillit mourir, c'est ça que tu veux dire. Ne pleure pas Silver, je suis là, comment j'en sais rien mais je vais bien maintenant. Enfin, je suis entier.

À sa tête, je comprends que c'est effectivement le cas, mais quand je tente de fouiller dans ma mémoire, tout se brouille, je sens bien qu'il m'est arrivé quelque chose d'important qui a bien failli m'être fatal mais quoi? Je me sens si fatigué que j'arrive à rien.

- Ne parlons pas de ça pour le moment. Me suggère-t-elle en essuyant ses larmes du revers de sa main.

Je lui souris et blottis ma tête dans ses cheveux. Elle a raison, nous aurons bien le temps d'en parler un peu plus tard. Quand je me sentirai mieux. J'aime l'odeur de son shampoing, c'est idiot, mais cette odeur m'apaise. J'aimerais bien qu'elle aussi se sente calme et sereine à présent. Je décide alors de jouer la carte de l'humour même si les forces me manquent.

- Est-ce qu'on peut parler de ta tenue ?

À mes mots, elle se regarde et se cache à moitié sous le drap blanc.

- Je t'expliquerai ça plus tard également s'empresse-t-elle de me répondre.

- Ok!

Silver veut aller chercher Sam, mais je l'en dissuade. J'aimerais vraiment dormir un peu. Je n'ai pas l'habitude de m'abattre sur mon sort mais l'épuisement me gagne.
Silver va pour sortir du lit où elle était allongée en me disant qu'elle veut me laisser dormir. Lit-elle dans mes pensés ou ai-je l'air si mal en point que ça?

- Non, reste. Dis-je dans un souffle.

C'est à peine si j'ai la force de parler à présent.

- Ne pars pas. Repris-je tout de même en réunissant un maximum d'énergie.

Je tente de me redresser sur mon avant bras et de me maintenir dans cette position malgré le tournis qui me prend. Le traitre!Même mon corps semble me trahir...

- Ok, mais reste allongé me répond-t-elle.

Ça tombe bien ! Je profite aussitôt pour m'allonger à nouveau. J'étends mon bras, l'invitant à s'y blottir. Message reçu, elle vient se lover tout contre moi. C'est si bon de sentir sa chaleur contre ma peau. Si je ne me connaissais pas, je croirais que je tombe amoureux d'elle. Voyons, je sais que je ne suis pas fait pour Silver, elle est trop bien pour moi et puis je suis incapable de me fixer avec une fille. Qu'est-ce-qui changerait cette fois ?

- C'est vraiment bon de te voir Silver !

Elle me sourit. J'ai enfin réussi à le voir pointer sur ses lèvres. L'expression qu'elle avait à mon réveil semble s'être définitivement effacée et laisse son visage plus apaisé même si ses si beaux yeux brillent encore, comme au bord des larmes.
Ni l'un ni l'autre ne reparlons. Je sens ma faiblesse prendre le dessus, je voudrais lutter pour profiter au maximum avec Sil dans mes bras mais je me rends bien compte que je lui cède malgré moi. Je respire simplement l'odeur de mon amie et m'endors ainsi.

Je ne sais combien de temps mon sommeil a duré mais je me sens légèrement mieux, un peu plus conscient je dirais, même si le réveil est brutal.
Ce sont les hurlements d'une fille qui m'ont fait sursauter et réveiller Silver par la même occasion. Et cette fille, j'en reconnaitrais les cris même plongé dans le noir, ce sont ceux de Rose.

Rose !

Quel idiot je fais et surtout quel égoïste ! Elle a dû se faire beaucoup de soucis à mon sujet elle aussi. En refusant que Silver prévienne Sam je n'ai pensé qu'à moi, qu'à mon bien être personnel et non à l'inquiétude de mes amis.
Quand je regarde en direction de la porte, je la vois, prostrée en plein milieu, furieuse, même folle de rage vu son regard de tueuse qu'elle me lance. Qu'elle lance à Silver ? Immédiatement je réagis. Ce regard nous est destiné à tous les deux. Et pour cause, nous somme allongés ensemble, qui plus est presque nus. Je comprends sa surprise...et sa jalousie ! Elle n'a toujours pas admis qu'entre nous tout était fini. L'admettra-t-elle un jour ?
Heureusement, Samantha fend la foule qui s'est peu à peu rassemblée devant l'entré sans oser pénétrer dans la pièce et referme la porte derrière elle.

- Bonjour vous deux ! Lance-t-elle avec une réelle joie. Contente de te voir réveillé Ian, tu nous as fait une sacré peur tu sais !

Euh, si elle le dit ! Mes idées sont un peu plus claires mais ce n'est pas encore ça.
Samantha demande alors à Sil de lui laisser la place pour m'examiner. Elle accepte mais n'étant pas prêt à la sentir s'éloigner je lui attrape la main et lui demande de rester là. Quel idiot, je dois passer pour un enfant qui a peur d'être seul. Pour qui va-t-elle me prendre ? Elle me fait signe qu'elle reste mais me lâche la main pour remettre son chemisier qu'elle avait laissé non loin.

- Comment te sens-tu Ian ? Me demande Sam.

- J'ai connu mieux.

Ma voix est un peu plus assurée qu'à mon premier réveil.

- Te souviens-tu de ce qu'il c'est passé ?

- Non, c'est le trou noir.

- Vraiment rien ?

- Juste d'être allé en cours et de m'être réveillé avec une vue plongeante sur les atouts de Sil.

Samantha me regarde avec un grand sourire et se met à rire. J'en fais autant.
Je regarde Sil qui elle ne rigole pas vraiment. Elle est rouge écarlate.

- Je vois que tu as gardé ton humour ! C'est sûrement bon signe.

Je lui souris. Mon attention est plus sur Silver en pleine bataille avec ses boutons que sur mon interlocutrice.

- Ian, tes amis veulent te voir, veux-tu que je les laisse rentrer? Me demande Samantha.

Une fois de plus je décide de ne penser qu'à moi.

- Pas maintenant, j'ai besoin d'être seul pour l'instant, je voudrais me reposer. Dis-je d'une voix étrangement basse.

Elle me trahit encore un peu mais je sens que mes forces me reviennent doucement. D'ici quelques heures j'aurai retrouvé ma vitalité, j'en suis sûr.

- Je vais vous laisser dis alors Samantha. Je pense que dès ce soir tu pourras retrouver ta chambre. Je vais dire à vos camarades que tu dois te reposer encore dans le calme et qu'ils pourront te voir un peu plus tard.

Samantha referma la porte de l'infirmerie, j'entends les soulagements de mes amis, mais aussi les contestations de Rose. Sacré Rose, elle ne changera donc jamais.

- Je vais te laisser aussi ! Me lance Silver.

- Pourquoi t'en vas-tu ?

- Tu as besoin de te reposer et d'être seul !

- Oui, seul avec toi ! J'aimerais que tu me racontes ce qu'il s'est passé.

- Tu devrais surtout te reposer.

- Raconte-moi s'il te plait Silver !

Je ne comprends pas pourquoi, mais Sil se remet à pleurer.

- Ne pleure pas...

- Désolée, c'est que j'ai eu tellement peur.

En entendant ces mots et en la voyant ainsi en pleine détresse, je reçois comme un coup de poignard en plein cœur.

- Je suis désolé moi aussi. Aller viens là lui dis-je en tapotant doucement l'espace du lit près de moi et raconte moi ce que tu sais.

- Tu vas être déçu, car je ne sais pas ce qu'il t'est arrivé. Me dit-elle.

Puis elle me narra ce qu'elle savait. Ma pauvre Silver s'en voulait.

- Tu n'as pas à t'en vouloir de quoi que ce soit. Mais je ne comprends pas tout, où Lewing t'a envoyé ?

- Dans votre vestiaire. Me confit-elle en baissant les yeux. Mais je ne suis pas rentrée reprit-elle. J'ai appelé plusieurs fois sans avoir de réponse, j'ai pensé qu'il n'y avait personne et j'ai poursuivi mes recherches. Je suis vraiment désolée Ian, je ne savais pas que tu y étais inconscient.

- Tu ne pouvais pas deviner que j'avais eu un problème. Mais je ne me souviens même pas y être allé.

Silver continue alors ses explications. M'expliquant comment Dim, Rose et elle m'avaient ramené à l'institut. Elle extrêmement émue par le souvenir de ces moments, et moi qui ne suis pas capable de me souvenir de grand chose. Puis elle s'interrompt au moment où elle me raconte que Sam est sortie de l'infirmerie.
Sil se met alors à pleurer à nouveau. Ses pleurs me sont intolérables et je m'en veux tellement de lui avoir fait vivre ça. Je la prends dans mes bras et la serre contre moi, tentant de la consoler.

- Qu'a dit Sam ?

Je sais que c'est difficile pour elle de me parler de tout ça mais je dois savoir et surtout je suis certain qu'après, elle se sentira soulagée.

- Que...que tu étais...tu étais mort. M'avoue-t-elle.

- Elle a donc faire une erreur. Lui dis-je. Je ne devais pas être totalement dans l'autre monde puisque je suis bel et bien là !

J'essaie de l'apaiser avec un peu d'humour mais le visage de Silver est triste. Elle me fait signe que non de la tête. Là je commence à paniquer. Les choses sont plus graves que je ne l'ai cru.


- D'après Sam, je t'ai ramené.

- Impossible !

- C'est ce que je croyais, pourtant tu étais...enfin tu n'étais plus là et lorsque je me suis mise contre toi, tes plaies ont commencé à se soigner puis par disparaître et enfin ton cœur s'est remis à battre. C'est pour ça que j'étais presque nue contre toi, des picotements s'emparaient de moi lorsque ma peau était en contact avec la tienne et d'après Samantha, c'est ce qui t'a sauvé.

Je baisse les yeux sur mon flanc, là où Sil dit avoir vu ma blessure se guérir. Il n'y a qu'une simple petite trace rosée.

- J'avais donc raison, tu es vraiment spéciale ! Tu as d'autres dons ?

- Je ne pense pas ! Je ne suis même pas certaine que ce soit vraiment moi qui ai fait ça.

- Tu n'as pas testé ?

Elle hoche la tête de droite à gauche à plusieurs reprises et m'avoue avoir veillé sur moi sans me quitter une seule seconde depuis la veille en début d'après-midi.
La pauvre s'est inquiétée et a pris soin de moins durant de longues heures sans bouger de cette pièce.

- C'est bien ma veine, je passe la nuit avec une superbe fille, à moitié nue en plus et je n'ai aucun souvenir de ça.

Oups, je l'avais dit à voix haute et Sil me regarde avec de grands yeux ronds, ses joues rougissant peu à peu jusqu'à prendre une jolie teinte rouge vif. Est-ce mon compliment qui la fait réagir ainsi ?

- Je te dois la vie Silver, je te remercie de m'avoir sauvé.

- Ne me remercie pas ! Le plus important, c'est que tu reprennes des forces et qu'on trouve ce qu'il t'est arrivé et qui t'a fait ça. Tu n'as vraiment aucun souvenir ?

Je me concentre un peu et tente de rassembler mes souvenirs. J'hésite un instant et lui dis :

- J'ai quelques flashs mais rien de bien précis.

Elle me regarde pleine d'espoir.

- S'il te plait Sil, ne dis rien aux autres ni même à Sam je t'en prie. Pas pour le moment.

Je l'implore de m'écouter et j'espère qu'elle le fera. Je ne veux pas en parler tant que mes idées ne sont pas plus claires.

- Promis. Me dit-elle. Me soulageant immédiatement. De quoi te souviens-tu ?

- Je me vois seul dans les vestiaires. Je me souviens du bruit de la porte alors que je suis en train de m'habiller mais rien d'autre. Si ça se trouve il s'agissait simplement de quelqu'un qui avait oublié quelque chose !

- Oui, ou alors il s'agissait de ton agresseur ! Essaie de te rappeler d'autre chose, une odeur peut-être ou un son, un reflet...

- Je ne m'en souviens pas !

Silver me rassure en me disant que ça allait finir par me revenir. Je l'espère moi aussi car je compte bien faire passer un mauvais quart d'heure à celui ou ceux qui m'ont fait ça. Pas seulement pour me venger moi, mais aussi pour avoir fait verser autant de larmes à Silver. J'ai vraiment hâte de retourner à St Antoine et de découvrir le coupable. Il va payer !

- Sil, qu'est ce qui ne va pas ?

Ma question vient naturellement en voyant son doux visage pris par l'inquiétude à nouveau.

- Tout va bien, je suis juste épuisée. Me ment-elle.

Je sais que c'est un mensonge mais peut-être a-t-elle simplement besoin de garder certaines choses pour elle. Ça fait beaucoup d'émotions pour si peu de temps.

- Alors dors ma belle. Lui dis-je simplement.

Je l'étreins un peu plus. Elle se blottit à nouveau contre mon torse, cette fois son chemisier faisant barrière à sa chaleur et à la douceur de sa peau. Du bout de son index, elle fait des petits allers-retours sur la marque rosée qui est à présent gravée sur ma peau mate. C'est ainsi que je la sens finir par s'endormir. Elle est si attendrissante...Et je me sens vraiment bien près d'elle, comme si j'y avais ma place, comme si Silver était celle que j'avais toujours attendu. Je me demande ce qu'elle éprouve pour moi ...surement beaucoup d'amitié...

3 commentaires:

lau. a dit…

J'adore! C'est super!

elise a dit…

Coucou
merci pour ce passage c'était un régal du POV de Ian !
Alors comme ça il ne veut pas se fixer avec une fille?? mais je suis sûre que Sil va le faire changer d'avis^^

La Comtesse a dit…

Contente de lire que le bel ange n'est pas insensible au charme de Erin...
C'est vraiment bien de pourvoir lire son point de vue.