samedi 2 juillet 2011

Chapitre 6








Une semaine plus tard





Maintenant que je sais tout sur l'institut et ses occupants, tous le monde est plus naturel avec moi et me parle ouvertement des différentes missions accomplis et monstres rencontrés. J'assiste parfois aux entraînements de Ian et des autres même si je sais très bien que je ne partirais jamais avec eux. Je ne suis pas parvenu à oublier son superbe corps mais j'avance et sors à présent avec Jack, il m'a invité samedi dernier et j'ai passé une très agréable soirée. Jack est venu me chercher avec près de vingt minutes d'avances. Il avait opté pour un restaurant excellent où nous avons dégusté des spécialité italienne. Un vrai délice. Nous en avons profité pour discuter et apprendre à se connaitre mieux. Il m'a avoué honteux qu'il avait effectivement fanfaronné devant Ian après que j'ai accepté de sortir avec lui, acte que je lui ai pardonné bien sur. Ensuite, nous nous sommes rendu au cinéma et avons choisi ensemble le film. Une comédie romantique racontant l'histoire d'amour entre un vétérinaire spécialiste des animaux marins et une jeune femme qui depuis un accident souffre de troubles de la mémoire. Une merveilleuse histoire d'amour mêlé à beaucoup d'humour. Après le film, Jack m'a ramené à l'institut.
Le lendemain, nous avons été nous balader à « Central Park » et faire un pique-nique au bord de l'un des points d'eau. J'ai beau connaître les lieux quasiment par cœur, je n'en reviens pas d'être à ce point dépaysée lorsque je vais là-bas. Passant de la folie des rues, du vacarme de la ville à un lieux clame. Quand je suis dans ce parc, c'est comme ci je me trouvais dans la nature, loin, très loin du remue ménage de New-York.
Nous avons passé une très agréable journée, à discuter, à lézarder au soleil l'un contre l'autre.
Ça fait une semaine maintenant que nous sommes ensemble et tout va bien entre nous, je ressens toujours sa jalousie envers Ian mais je vois bien qu'il fait des efforts. Dans tous les cas, l'atmosphère est un peu plus légère. Le seul petit point négatif, je vois bien qu'il est plus éprit de moi que moi de lui. Je l'aime beaucoup mais pas autant que...que je le devrais. Je ressens beaucoup plus de chose quand je suis auprès de Ian, quand je le vois, mon estomac se noue, mon cœur palpite, je me sens rougir pour un rien alors qu'avec Jack je ne sens rien de tout ça, je suis juste bien, je passe de bon moment. Je préfèrerais être avec Ian mais je sais qu'il n'est pas pour moi et puis Jack se montre très prévenant avec moi, ce qui est fort plaisant. Les filles me harcèle chaque jour pour savoir s'il m'a invité pour le bal des flocons mais à chaque fois je leur donne la même réponse.



- Non !



Jack ne m'a toujours pas proposé de l'y accompagner. Je commence même à croire qu'il ne le fera jamais et que je n'irai pas au bal de St Antoine. Je vais louper la première soirée à laquelle j'ai le droit d'aller. Quelle déception !
Autre fait important qui approche à grand pas, mon anniversaire. Il ne reste plus que quinze jours avant le grand jour, je vais enfin avoir seize ans, l'âge où les autres pensionnaires développent leurs premiers dons d'ange. Je sais bien que ça ne sera pas le cas pour moi, que je ne suis qu'une simple humaine, mais je vais avoir un an de plus et chaque année me rapprochant de ma majorité m'éloigne d'Éloïse et des risques qu'elle me retrouve et ne créer des ennuis.
Abby, Noëla et Chloé m'ont dis qu'elles allaient m'emmener pour une journée entre filles pour célébrer ça, avec au programme, shopping, manucure, coiffeur, la totale. Je suis vraiment ravi de ce programme ! Ça va me faire du bien...
Chaque année avec ma mère, nous nous préparions un diner de reine, nous me créions un gâteau d'anniversaire des plus originaux et regardions un film louer en mangeant un grand saladier de popcorn. J'aimais ces moments, d'ailleurs j'aimais chaque moment passé avec elle, peut importe ce qu'on faisait, que ce soit la cuisine, regarder un film ou même faire la vaisselle, chose que je détestais vraiment. Elle me manque tellement...




On frappe à ma porte !


- Tu es prêtes ?


C'est Ian, qui comme chaque matin vient me chercher.


- J'arrive, juste une minute.


Je m'inspecte une dernière fois dans le miroir. Ajuste, mon pull. Je me suis faite à cet uniforme, même la jupette ne me dérange plus.


- Tu es parfaite Sil !


Je lui souris et nous quittons l'institut.


Aujourd'hui, le prof de math nous a prévu une interrogation pour s'assurer de nos acquis avant les vacances. Ensuite je vais à mon cours d'histoire puis arrive la pause déjeuner.
Les autres de l'institut, moi et Jack à présent mangeons toujours ensemble, nous formons un groupe solidaire, un peu à l'écart des autres. Je me suis très vite aperçu en arrivant ici, qu'il régnait une certaine jalousie entre les élèves de St Antoine et les pensionnaires de l'institut. Ce n'est pas une généralité bien sur, certain d'entre nous avons quelques amis extérieur à notre groupe mais on est souvent le sujet des messes basses au réfectoire. Ian m'a expliqué que c'est parce qu'on est les meilleurs élèves, que ce soit dans les matière général, dans le sport ou les matières artistiques. Ian m'a promis qu'aucun ne se servaient de ses dons pour y parvenir et je le crois, car premièrement j'ai pu m'apercevoir de la rigueur que chacun accordait aux devoirs le soir et deuxièmement, je sais que Samantha le leur interdit.


- Erin ! Tu ne manges pas ?


- Si pourquoi ?


- Tu n'as toujours pas touché à ton assiette !


- Désolé Jack, j'ai simplement la tête ailleurs.
Je ne lui dis pas, mais c'est un peu plus compliqué que ça. Je ne suis vraiment pas tranquille. Nous sommes déjà là depuis un bon moment mais Ian ne nous a toujours pas rejoins, ça lui arrive parfois mais l'un d'entre nous reçoit toujours un message sur son portable. À l'institut, c'est l'une des règles, nous en avons tous un avec le numéro des autres, Ian m'a expliqué que c'est une question de sécurité. C'est pour ça qu'il y a toujours une personne qui sait où nous trouver. Pour ma part, c'est le plus souvent Ian ou Chloé et je sais que mon amie m'appelle moi aussi ou Abby et que Ian pour sa part s'adresse à Dimitri pour les cas non-humain ou à moi s'il n'y a pas de danger.
J'ai beau vérifié mon écran, il indique toujours zéro nouveau message et aucun appel manqué. Je lui ai pourtant envoyé deux messages. Je lance un regard à Dimitri qui se trouve face à moi. Il est en train de croquer dans son hamburger. Je comprends immédiatement à son regard qu'il n'a rien reçu lui non plus. Prise d'angoisse, je me lève.


- Je reviens !


- Tu vas où s'inquiète Jack.


- Ian...


- Encore lui !


- Jack ne commence pas !


- Mais t'es toujours avec lui, y a donc que lui qui compte ?


- Non tu comptes toi aussi mais...mais c'est différent là et j'ai une drôle de sensation.


- Tu te fais beaucoup de soucis pour un simple ami ! Je pense que tu te fou de moi plutôt, y a bien plus entre vous que tu veux le reconnaitre !


- Tu dis n'importe quoi ! C'est un ami et ça compte pour moi l'amitié.


Je n'ai jamais raconté à personne les circonstances dans lesquelles Ian et moi nous sommes rencontré. Les seules au courant, sont Sam et Rose. Pour les autres, j'ai eu un accident juste devant lui, il m'a accompagné à l'institut et nous avons tissé des liens d'amitiés très fort. Même si certain n'ont pas vraiment compris les raisons de ma présence à l'institut, aujourd'hui, ils m'ont acceptés parmi eux et sont devenu mes amis.


- Erin ! Si tu pars maintenant c'est fini entre nous ! S'exclame soudainement Jack.


- Tu ne peux pas me dire ça ?


- Vous n'allez pas vous disputer ! Intervient Chloé.


- Je le fais pourtant ! Fais ton choix Erin. C'est lui ou moi !


- Erin ! Calme toi, tu t'inquiète pour rien, Ian doit être avec une fille . Rentre à son tour dans la conversation Abby.


Je respire un grand coup et s'en tenir compte de l'intervention des mes amies poursuis et répond à Jack.


- Ça prouve au moins une chose.


- Laquelle ?


- Que tu ne tiens pas beaucoup à notre histoire pour me dire une chose pareil. Je suis désolé Jack ! Je sens qu'il faut que j'y aille et si tu le prends comme ça et bien je n'y peux rien.


Je parts le cœur lourd de cette scène mais sans remord pour autant. Si j'ai vraiment perdu Jack pour rien, si Ian va bien et qu'il a juste oublié de prévenir et bien t'en pis, c'est mon choix, je ne m'en prendrais qu'à moi. Mais je suis aussi en colère contre lui, en colère pour cet ultimatum qu'il a osé me poser alors que je suis prise d'une réel inquiétude. Mais ça, il ne le comprend pas, il est bien trop ébloui par sa jalousie.
Je compose le numéro de Ian mais je tombe directement sur le répondeur. Je croise plusieurs élèves dans les couloirs mais aucun ne l'a vu. Je me dirige vers la salle de tennis car c'était son dernier cours de la matinée mais il n'y a personne sur le cours hormis Mr Lewing son entraîneur.


- Excusez moi Mr, je cherche Ian.


- Il est parti en même temps que les autres après le cours.


- Merci !


- Tu as été voir aux vestiaires ?


- Non ! Je peux ?


- Oui, vas-y au pire tu tomberas sur un des gars sous la douche rigole-t-il.


Je frappe à la porte mais pas de réponse, je frappe encore et toujours rien. Je rebrousse chemin puis je me dis qu'il est peut-être sous la douche alors j'entrouvre et appelle à nouveau sans toute fois entrer.


- Ian ! Tu es là ?


Aucune réponse. Il n'y a pas un bruit à l'intérieur, inutile de rentré dans l'entre des garçons pour rien. J'ai finalement passé toute ma pause à le chercher dans tout St Antoine pour rien, j'ai pourtant parcouru chaque salle de classe. Il a du sortir en douce pour le déjeuner et avoir omit de prévenir. Je commence à croire que je me suis disputé avec mon petit ami pour rien. Je passe à mon casier prendre mes affaires pour mon cours suivant, à savoir l'art plastique et rejoins ma salle. À mon arrivée, j'entends plusieurs garçons parler d'un autre qui a dû se faire passer à tabac dans les vestiaires. Ils l'ont vu en passant récupérer leur sac laissés là-bas. L'un d'eux dit même que c'est bien mérité, que ça ne lui fera que du bien. J'ai de la peine pour ce garçon, qui a du vivre un moment difficile. Et ces cinq grands gaillards, qui ne lui sont même pas venu en aide, finalement je me souviens que je suis passé aux vestiaires un peu plus tôt et qu'il n'y avait personne. Le garçon doit donc aller bien et puis ce qui m'inquiète le plus en ce moment c'est Ian, je ne l'ai même pas croisé à son casier. Je prends mon courage à deux mains et me retourne pour leur demander s'ils savent où il a été après le tennis.


- Excusez moi, je vous ai entendu parler des vestiaires, vous aviez tennis ?


- Oui pourquoi me répond l'un d'eux sur un ton peu agréable.


- Vous devez connaitre Ian alors ? Vous ne savez pas où il est allé après le cours ?


- Il était dans le vestiaire quand on y est passés récupérer nos affaires.


- Et après ?


- Il a du y rester un moment vu son état je pense rigole son copain.


Et d'un seul coup, c'est le déclic, le garçon dont ils parlaient est Ian. Sans même demander l'autorisation je sors du cours. La prof m'interpelle mais je fais mine de pas l'entendre, je ne veux pas perdre mon temps en explications ou qu'elle m'empêche de quitter son cours. Je cours dans les couloirs tout en essayant d'appeler Ian sur son portable. Comment pourrait-il être là-bas s'en m'avoir répondu quand je l'ai appelé. Je n'ai aucune réponse. Une fois devant le vestiaire je pousse la porte sans même me demander s'il y a un autre cours. Personne dans les vestiaires, je me dirige alors vers les douches, ils ont dit qu'ils l'avaient laissé là et qu'il y était surement encore. J'appréhende un peu . Est-il encore là? Et si oui dans quel état l'ont-ils laissé. Comment cela a-t-il pu arriver ? C'est un ange, il est entrainé... Une grande colère envers le groupe de garçon m'envahit mais je me refuse à se sentiment, j'ai bien mieux à faire.
C'est au fond que je le trouve. Ian est allongé sur le sol, baignant dans une marre de sang. Son sang !


- Ian, tu m'entends ? Ian !


Il a une petite plaie à la tête et une autre bien plus importante sur le coté, juste sous les cotes. Je m'empresse de la compresser pour stopper l'hémorragie.
Il est inconscient et seule, je ne peux rien faire. Il faut absolument qu'il reprenne connaissance pour qu'on le sorte de là et qu'il soit soigné mais comment le pourrait-il alors que sa respiration est affreusement faible. Je prends mon portable est appelle Samantha.




Bonjour, vous êtes bien sur le répondeur de
Samantha laissez moi un message et je vous
rappellerais dès que possible.



Je raccroche sans laisser de message et envoi un texto à Dimitri, je sais qu'il est en cours, j'espère juste qu'il va lire mon message car si je l'appelle, je risque de lui faire confisquer son portable et il ne pourrait pas m'aider. J'abrège au maximum en envoi.


Urgence, Ian blessé vestiaire homme.


En attendant qu'il arrive ou me réponde je continue de presser mes mains sur la plaie. Ian perd beaucoup de sang et chaque minute qui passe aggrave son cas, je le sais. Dois-je appeler les pompiers? Il n'est pas tout à fait comme les autres et Ian m'a toujours dit qu'en cas d'urgence s'est Sam qu'il faut joindre ou l'un de nos amis. Mon portable sonne.


- Allo !
- J'arrive ! Me dit Dimitri.


Un clic et ça a déjà coupé.
Quelques secondes plus tard, qui me parurent une éternité, Dimitri arrive.


- Que s'est-il passé ?


- Aucune idée, je viens de le trouver comme ça ! Lui dis-je en lui montrant la plaie sur la quelle j'appuie toujours.


- Continu ! Ian, mon pote ! Tu m'entends ?


- Je n'arrête pas de lui parler mais il ne me répond pas. Dimitri j'ai si peur! Il respire à peine.


- Ça va aller, il est costaud. J'appelle Sam !


- J'ai essayé, c'était le répondeur à chaque fois!


- Ok ! J'appelle Rose alors !


Rose répond immédiatement et quinze minutes plus tard, elle nous retrouve derrière le bâtiment. Dimitri a porté Ian le plus discrètement possible, afin de ne pas nous faire prendre. Je n'imagine même pas comment nous pourrions expliquer la situation si quelqu'un nous croisait.


- Que lui est-il arrivé ? S'énerve immédiatement Rose.


- On en sait rien lui répond Dimitri.


Nous montons tous dans la voiture. Rose derrière le volant, moi sur la banquette arrière. La tête de Ian posée sur mes genoux et je me tords comme je peux pour parvenir à compresser sa plaie. Dimitri est monté à l'avant. Tout le long du trajet il ne cesse d'appeler Sam jusqu'à ce qu'elle réponde enfin. Le sang de Ian continu de s'écouler, se rependant aux travers de mes doigts, tachant la banquette de la voiture et mes vêtements mais de ça je m'en fiche. À notre arrivé, Sam est devant la grille. Elle emmène avec l'aide d'Adam Ian à l'infirmerie. Nous l'escortons tous jusqu'à la porte car elle nous refuse l'entrée. Je suis morte d'inquiétude. Rose et Dim s'asseyent dans le couloir, quand à moi, je ne tiens pas en place. Je fais les cents pas sans jamais quitter la porte des yeux.


- Tu m'énerves arrête toi un peu !


- Calme toi Rose ! Laisse la respirer ! C'est Erin qui l'a trouvé, imagine un peu ce qu'elle a ressentit ! Et je te rappelle que sans elle, il serait plus des nôtres. Lui réplique Dimitri prenant ma défense.


- Pourquoi elle n'est pas arrivée avant alors ? Et toi et les autres vous étiez où ? Et dites-moi ce qui s'est passé à la fin !


Je prends la parole en me plantant devant elle.


- On ne sait pas ce qu'il s'est passé! Il n'est pas venu déjeuner alors je l'ai cherché durant toute la pause, je ne l'ai pas trouvé. En cours, plusieurs gars parlaient d'un mecs qui avait pris une raclé dans les vestiaires. En sachant qu'ils étaient à son cours, je leur ai demandé s'ils l'avaient vu, ils m'ont fait comprendre que c'était de Ian qu'ils parlaient justement. J'ai fait le plus vite possible pour le rejoindre ! J'ai fait au plus vite ! Tout est de ma faute ! J'aurais du....


- Non Erin. Tu n'y es pour rien me réconforte Dimitri qui s'est levé.


- Tu ne comprends pas. Je suis passé aux vestiaires, j'ai appelé et personne ne m'a répondu alors je me suis rendu à mon cours, mais si j'étais rentré je l aurais trouvé plus tôt !


- Tu es la seule à être partie à sa recherche, c'est grâce à toi si on a une chance de le sauver.


Je m'effondre en larme dans ses bras. J'entends bien les soupirs bruyants de Rose. De toute façon elle ne m'a jamais aimé et cet incident ne va pas arranger les choses. De toute façon, là j'ai juste besoin d'entendre Sam me dire qu'il va s'en remettre et les bras de Dimitri sont un abri où me réfugier en attendant.


- Erin, heureusement que tu as pris le risque de perdre Jack pour une intuition, pour Ian...je m'en voudrais toujours de ne pas avoir bougé. Me dit-il en me tenant par les épaules de ses grandes mains et plongeant son regard bleu dans le mien.


J'aurais voulu lui dire qu'il n'y est pour rien, que ce n'est pas de sa faute, que...
Samantha ouvre la porte, elle a le visage grave, ce qui ne présage rien de bon. Rose se lève brusquement.













4 commentaires:

Lau a dit…

Dit moi qu'il est pas mort! OMG... OMFG.. Si il est mort je ne répond plus de rien! IAAAAAN
Super chapitre!

elise a dit…

Jack m'énerve de plus ne plus de toute façon il ne lui convient pas! c'est quoi cet ultimatum??

dans quel état est Ian? mais qui est parvenu à lui faire ça?
Heureusement qu'Erin l'a trouvé? elle aurait des intuitions concernant Ian?

Je pars jusqu'au 26 donc je decouvrirai 3 chapitres en rentrant^^

Natacha a dit…

quel rebondissement notre pauvre ian qui a osé s'attaqué a lui :/

Céline a dit…

Il avait pourtant l'air d'être fort ce beau Ian ... que lui est-il arrivé ?
J'espère qu'il va se remettre de ses blessures ?