vendredi 24 juin 2011

Chapitre 5




Deux mois plus tard





Encore une semaine à St Antoine qui se termine et plus le temps passé plus je me fais à ma nouvelle vie, à ma nouvelle identité. Je ne suis plus Savannah Dedraine, mais Erin Silver. Erin est le prénom avec lequel ma mère hésitait à ma naissance, quand j'ai commencé à y réfléchir il s'est imposé à moi et Silver, c'est Ian qui en a eu l'idée ! Il s'agit de la fin de son propre nom, Coursilver. Il me l'a suggéré un soir, en l'hommage de son aide. Il rigolait en me disant ça mais j'avais trouvé l'ensemble jolie et avais opté pour ce nom.
Plus rien ne me rattache à ma vie d'avant, j'ai une nouvelle identité, un nouveau passé officiel et une nouvelle tutrice légale en la personne de Samantha. Ian m'a convaincu de lui faire confiance. J'ai eu du mal sur le coup mais je n'ai pas trop le choix si je veux être certaine que ma tante ne me remette jamais la main dessus. Je ne sais pas comment Samantha a fait mais j'ai tous les papiers nécessaires pour ma nouvelle vie, passeport, acte de naissance tout ce dont une jeune fille normale peut avoir besoin pour justifier de son identité.
À l'institut tout le monde à prit l'habitude et à Saint Antoine on ne me connais que sous ce nouveau nom. Il a juste fallut que je m'y habitus, au début je ne répondais pas qu'en on m'appelait mais maintenant c'est bon...






À St Antoine...fin des cours.






- Hé Erin attends moi !


- Désolé, je n'ai pas le temps, Ian m'attend pour rentrer.


- Encore lui, vous sortez ensemble ou quoi ?


- Je t'ai déjà dit que non, c'est juste un ami, un très bon ami.


- Ok ! Alors accepte de sortir avec moi samedi soir !


- Ce samedi ?


- Oui, on dit dix-neuf heure ? On se fera un petit resto-ciné !


- Je ne sais pas trop ...


- Je t'en pris!


- Ok, va pour dix-neuf heures !


Jack est un garçon gentil, il partage certain de mes cours. Il a été un des premiers à m'accepter à St Antoine, mais il a un peu de mal à me laisser respirer et il exprime souvent de la jalousie envers la relation spéciale qu'on a Ian et moi. Je me dis alors qu'en acceptant de sortir un soir, ça le calmerait un peu vis à vis de lui. De son coté, Ian a une petite amie depuis peu avec qui ça a l'air de marcher. Je suis contente pour eux même si une pointe de jalousie s'éprend de moi quand je les croise en train de s'embrasser. Je ne comprend pas pourquoi car je ne suis pas amoureuse de lui et que de toute façon je partage plus de temps en sa compagnie qu'elle. J'ai donc mis ça sur le fait que je suis célibataire et j'ai décidé de remédier à ça.
Ce serait un premier pas samedi, en espérant que la soirée ce déroule bien.









Quelques minutes plus tard...









Sur le parking je retrouve Ian et les autres qui attendent notre bus. En me voyant arrivé j'eus immédiatement droit à l'un de ses plus beau sourire.


- Qu'est-ce-que t'as à me sourire comme ça ?


- Rien !


- Aller dis moi, je sais que tu me caches quelque chose.


- J'ai eu la visite de Jack !


- Quand ?


- Il y a à peine deux minutes, j'étais encore dans les vestiaires.


- Que te voulait-il ?


- Me dire que vous sortiez ensemble à présent et que je devrais te laisser respirer un peu. M'annonce-t-il en souriant toujours autant.


- Enlève ce sourire idiot de tes lèvres! En plus ce n'est pas vrai ! J'ai juste accepté de sortir samedi soir.


- Il était pourtant très fier de me faire comprendre que tu étais à lui maintenant.


- Ce que vous pouvez être idiot les garçons parfois ! De vrai coq.


- Tu te compare à une poule maintenant se moque-t-il de moi.


- Tu m'agaces ! Je lance en lui donnant un coup de poing sur l'épaule.


- Même pas mal !


- Oh... Tu m'énerves !


Sur ses mots je tourne les talons et vais discuter avec Abby, Noëla, Chloé et Justin, un groupe d'ami de l'institut avec qui j'ai très vite créé des liens. Les filles sont toutes les trois très différentes. Abby Newman est une vrai victime de la mode, elle adore faire les boutiques et trouver de nouveaux vêtements très tendance. Elle n'est pas très grande mais s'arrange toujours pour porter ce qu'elle veut, même si cela engendre des heures de couture. Tâche, qu'elle confit à sa maman au moins une une fois par mois. Abby a de long cheveux brun et ondulé et de grand yeux noir. Mais son goût pour la mode et son physique ne font pas d'elle une personne prétentieuse pour autant. Non, ce rôle est réservé à Noëla Statham, la seconde fille du groupe. Grande blonde aux yeux noisette, elle ai vraiment très jolie mais comme elle en est conscient, elle en joue auprès de la gente masculine et elle se traîne une réputation sulfureuse. Mais bon, elle n'est pas méchante, juste un peu moqueuse parfois. La troisième fille, c'est Chloé Edwards, une petites rousse aux cheveux courts et bouclés et aux grands yeux bleus clairs. Chloé est celle dont je suis le plus proche en fait, elle est d'une grande gentillesse, toute en simplicité et surtout elle est très compréhensive. Clo comme je l'appel souvent, est toujours prête à m'aider et me soutient lorsqu'Abby et Noëla se liguent contre moi et me harcèle pour que je leur parle de ce que Ian et moi faisons lorsque nous sommes ensemble. Et il y a Justin, Justin Bristow, il est le seul garçon à rester autant avec les filles. C'est un petit brun aux yeux verts, avec beaucoup d'humour. Il a beaucoup de goût en commun avec Abby, Noëla, Chloé et moi c'est pour ça qu'il s'entend si bien avec nous. Lui aussi il aime le shopping et les comédies romantiques tout comme nous.


- Silver ! Boude pas ! Aller... reviens ! Je n'me moquerais plus....promis.


Ian est le seul à m'appeler ainsi, par mon nouveau nom de famille. Au début c'était plus un jeu, je pense, pour me rappeler combien il a joué un grand rôle dans ma nouvelle existence mais maintenant, c'est différent, je pense que c'est devenu quelque chose entre nous. D'ailleurs, les autres savent qu'il m'appelle ainsi et aucun ne s'est jamais risqué de le faire. À l'institut, les gens savent que nous sommes très proche et qu'il existe une sorte de connexion entre nous, lien qu'on ne peut expliquer ni lui ni moi.
Mais histoire de marquer le coup, je décide de le faire mariner un peu et rester les filles.


- Wahou ! J'en reviens pas. S'exclame Abby, tu le laisses en plant !


- Oui, et te moque pas ! Je veux juste lui faire passer un message.


- Oui, voyons Abby, tu sais bien qu'ils ne restent jamais bien longtemps l'un sans l'autre se moque à son tour Noëla.


- Vous n'êtes pas très gentilles les filles avec Erin. Quand elle est avec lui vous les traitez d'inséparable et quand elle vient avec nous vous vous moquez encore parce qu'il n'est pas là.


- Ça va Chloé...on plaisantait et Erin le sait bien.


- Oui mais quand même!


- Ne t'en fait pas Clo, j'ai l'habitude maintenant.


Nous éclatâmes toutes de rire ce qui fit venir Ian vers nous.


- Je peux me joindre à vous ?


Les filles et Justin me regardent et ne répondent rien. Chacun attend que je prenne la parole pour voir si je vais déjà lui céder ou résister un peu plus que d'habitude.


- Non ! C'est une conversation de fille. Dis-je subitement.


- Et Justin?


- Lui c'est pas pareil !


Le pauvre Justin ne savait pas où se mettre. Il devait être partager entre notre groupe et sa solidarité masculine.


- Oh aller Silver, tu vas pas m'en vouloir toute la soirée parce que je me suis moqué de ton petit ami !


- Tu sors avec quelqu'un ? Brise soudain le silence Abby.


- Non ! Non, non, non, non, non, je ne sors avec personne, j'ai juste accepté une invitation au restaurant et au cinéma.


- Avec qui ? Me demande Noëla.


- Avec Jack ! Vous êtes content ?


- C'est super, on va pouvoir te faire toute belle ! S'enthousiasme Abby de nouveau.


- Ça ne sera pas la peine ! C'est juste une sortie, un jean et un tee-shirt iront parfaitement... Merci Ian ! Lui-dis de façon ironique en lui lançant un regard le plus sombre possible.


- Oh! Qu'est-ce-que j'ai encore fait moi ?


Quand il prend son petit air de chien battu et me regarde ainsi, je ne résiste pas et ne peux plus lui en vouloir de rien.


- Rien !


- Je peux rester alors ? Me dit-il d'une voix tout mielleuse en passant ses bras autour de ma taille et en posant sa tête sur mon épaule.


- Oui, tu peux...


- Youhou ! S'exclame-t-il d'un coup.


Il dépose un doux baiser sur ma joue et sourit aux filles.


- Lamentable ! S'écrie Noëla.


- Elle n'a même pas tenu cinq minutes ! Complète Abby.


- Vous êtes dur avec elle. Me défend Chloé. Regardez la tête qu'il lui a fait.


Pour l'aider un peu Ian refait sa mine de malheureux.


- Qui pourrait lui résister ? Reprend-t-elle.


- Ok répondent les filles en une même voix. N'empêche qu'elle pourrait faire un effort et tenir un peu plus. Ajoute Noëla.


Justin ne dit toujours rien mais je vois bien à ses regards et son sourire qu'il me comprend.


- Lui en voulez pas les filles, je suis irrésistible s'amuse Ian de la situation.


- Toi ....


- Oui je sais ! Me lance-t-il en me faisant un câlin pour m'amadouer aussitôt.


Ce qui fonctionne...bien évidement. Nous prenons tous le bus qui nous ramène à l'institut. À l'intérieur, il n'y a qu'un sujet de conversation, le bal des flocons, en d'autres termes le bal d'hiver de St Antoine. Bal où les garçons doivent inviter les filles de leur choix. Il reste trois semaines et personne ne me l'a demandé. Abby y va avec Justin, Noëla a été invité très vite par Dimitri, un peu normal vu qu'ils se fréquentent depuis le début des vacances d'été. Chloé a été choisi par Adam, il est un peu plus vieux qu'elle mais d'après ce qu'elle dit, ils y vont plus entre ami qu'en couple à proprement dit mais nous les soupçonnons de nous cacher certaines choses. Je suppose que Ian y va avec sa nouvelle petite amie mais il ne m'en a pas vraiment parlé. Il aurait pu choisir une des autres filles de l'institut mais Ian préfère les filles de l'extérieur.









Dans la salle d'étude quelques instants plus tard






À notre arrivée, au lieu de venir avec nous faire ses devoirs, Ian s'était dirigé vers sa chambre sans rien dire. Je me demandais pourquoi il avait changé ses habitudes, je décidais alors que je passerais le voir un peu plus tard.


- Erin ! Tu es avec nous ?


- Oui, oui désolée. Que disais-tu ?


- Je disais que puisque tu sortais avec Jack samedi, tu pourrais peut-être aller au bal avec lui.


- Il ne m'a rien demandé.


- Tu en as envie? Je pourrais peut-être lui souffler l'idée si tu le souhaites !


- Non surtout pas! Bon, je vais vous laisser, je dois aller m'occuper de Moonblack.


- Encore avec ton cheval !


Je ne réponds pas. Oui, je vais de nouveau passer du temps avec la jument dont je m'occupe.
Ian m'a accompagné aux écuries une fois pour me présenter Gold le cheval dont il s'occupe. Ce jour là, j'ai été attiré par une magnifique jument à la robe entièrement noir du box d'à coté. Sans savoir que ça pouvait être dangereux de vouloir passer ma main par ses barreaux, j'ai essayé de la caresser. Ian m'en a immédiatement empêché en me tirant en arrière. Il m'a ensuite raconté son histoire, que depuis la disparition de sa maîtresse quelques mois plus tôt, personne ne pouvait plus l'approcher. Ian ne s'est pas trop étendu sur le sujet, je sais juste qu'elle avait notre âge, que s'était une amie de Rose et qu'elle avait subitement disparu sans laisser de trace. Malgré le danger qu'elle pouvait représenter, j'ai été attirée par elle et depuis, chaque jour, je suis aller la voir pour lui parler, lui montrer que je tenais à elle. À force de persévérance, elle a fini par s'approcher d'elle même de la porte, puis par passer sa tête au dessus de sa porte. Au bout d'un mois, j'ai pus la caresser et ce n'est que depuis quatre ou cinq jours, qu'elle me laisse rentrer dans son boxe pour la penser. Moonblack aime que je le brosse, ça lui fait du bien que quelqu'un puisse prendre soin d'elle.
Tout le monde est étonné de voir qu'elle m' accorde sa confiance et Samantha me l'a donc confié. Je n'ai pas encore pu la monter mais j'ai le temps pour ça, nous nous apprivoisons encore.


- À plus dis-je simplement en quittant la salle.


Une fois dans la petite cours, j'hésite entre monter aux chambres voir Ian ou aller directement m'occuper de Moonblack. De toute façon, j'ai le temps de faire les deux choses avant le diner alors étant plus près du bâtiment principal je décide de monter voir mon ami.
Dans le couloir, je croise Adam qui se presse d'aller vers le bureau de Sam. Il est dans un état lamentable, ses vêtements sont sales et partiellement déchirés, sa lèvre saigne et il a un vilain bleu sur la pommette.


- Adam ! Est-ce que ça va ?


- J'ai pas le temps de parler là mais t'en fait pas ! Me dit-il sans s'arrêter.


- Ok ! lui dis-je mais il est déjà à plusieurs mètres .


Il se passe des choses vraiment bizarres par fois ici , certains pensionnaires reviennent parfois dans des états semblables à Adam aujourd'hui, parfois d'autres s'absentent durant plusieurs jours, d'autres encore atterrissent on se sait comment à l'infirmerie et jamais personne ne m'explique les raisons. Y en a-t-il ? Oui surement mais je ne suis visiblement pas dans les confidences.
Je continu mon chemin, j'essaierais d'en parler avec Ian.
Je tape à sa porte mais il ne me répond pas alors j'ouvre, je vais lui laisser un mot.


- Ian, tu es là ?


Je n'ai pas plus de réponse mais j'entends l'eau de sa douche couler. J'entre après m'être assuré que la salle de bain est fermé puis je prends son bloc à dessin et lui écris un message lui demandant de me rejoindre à l'écurie. Je dépose le mot en évidence sur son lit.


- Tu es là me demande-t-il soudain.


Je lui fais face. Il a la taille tout juste entouré d'une serviette et se frotte les cheveux à l'aide d'une autre.


- Hein...euh....oui...


- Arrêtes de bafouiller ?


- J'ai frappé et comme tu répondais pas j'ai voulu te laisser un message...il est sur ton lit ! Je te laisse à plus !


- Attends !


Ian m'attrape par la main. Il manque de peu de perdre sa serviette mais l'attrape de sa main libre.


- Puisque tu es là autant me dire ce que tu voulais.


- Tu ferais mieux de t'habiller avant !


- Je rêve ou tu rougis ?


- Ne dis pas de bêtises !


- Ce n'est pas le cas rigole-t-il. Tes joues sont toutes rouges. T'es trop mignonne.


Je sens le feu me monter de plus en plus aux joues à mesure que mon regard se promène sur son corps à moitié nu. Je me demande soudain si en dessous sa serviette, il y a quelque chose. J'ai honte d'avoir de telle pensées.


- Bon alors ! Que voulais-tu ?


- Juste discuter !


- Vraiment ?


Je suis venu pour lui parler, pour avoir des explications mais maintenant que je suis là avec lui, c'est tout autre chose qui me fait envie. C'est comme si de nouveaux sentiments trouvent leurs places en moi. J'ai depuis le début vu Ian comme un ami et voilà que je suis attirée par lui, par son corps, ses muscles.


- Pourquoi n'es-tu pas resté avec nous aujourd'hui ?


- J'avais des choses à faire !


- Rien de grave ?


- Non, ne t'en fait pas, c'est réglé. Je te manquais déjà ?


- Non, c'est pas ça du tout.


Après un instant je reprends la parole.


- Ian !


- Oui ?


- Tu vas me trouver idiote, mais j'ai l'impression qu'il se passe des choses étranges ici.


- Quel genre ?


- Il y a trois semaines, Dimitri qui se retrouve d'un coup à l'infirmerie alors que la veille au soir il allait très bien, Rose et plusieurs autres qui partent durant une semaine et même Adam que je viens de croiser dans un état lamentable !


Ian me tira par la main et me dirige vers son lit.


- Que fais-tu ?


- Ne t'inquiète pas comme ça éclate-t-il de rire. Je ne vais pas te sauter dessus. Assis toi et donne moi une minute. Après je te réponds.
Il se dirige vers son armoire, mon regard toujours posé sur lui. Je ne peux le décrocher de son dos musclé et parfaitement dessiné. Il sort un jean noir et au moment où il ôte sa serviette et la jette en direction de sa salle de bain sans aucune pudeur, je m'empresse de fermer les yeux mais la curiosité étant plus grande j'écarte deux doigts pour voir ce qu'il fait. Je peux constater qu'il porte un boxer noir qui le moule d'ailleurs à la perfection. Ian est en train d'enfiler son pantalon alors j'enlève mes mains. J'attends qu'il passe un tee-shirt mais il n'en fait rien et vain près de moi.


- Bon, ça fait deux mois que tu es avec nous. Je me doutais bien que tôt ou tard tu t'apercevrais de certaines choses. Il faut juste que tu comprennes que si on ne t'a rien dit immédiatement c'est parce qu'on devait te protéger au maximum.


- Tu m'inquiètes là ...


- Il ne faut pas, c'est juste que je sais pas trop par ou commencer!


- Pourquoi pas par le début ? Qu'est ce qui explique toute ses trucs étranges? Qu'est-il arrivé à Dimitri et à Adam ? Où est allée Rose ?


- Je ne suis pas certain que commencer par là est une bonne idée. Suis moi, je vais te montrer ça sera plus simple! Il enfile en vitesse un tee-shirt, un sweat et prend sa veste et m'attrapant par la main me tire dans le couloir.


- On sort ?


- Oui , j'ai besoin d'espace pour ce que je veux te montrer.


Il m'entraine jusqu'à la forêt. Nous sommes à la limite de courir. Il va enfin tout m'expliquer. Nous nous installons sur un rocher.


- Tu te souviens quand je t'ai dis que l'institut accueillait des jeunes comme moi ?


Je fais oui de la tête.


- En fait, nous ne sommes pas vraiment comme tout le monde.


- Comment ça ?


- Disons que nous avons tous des aptitudes particulières.



- Tu veux dire que certain sont doué en peinture ou en musique ? Pour le sport ?



- Oui, il y en a mais ce n'est pas vraiment ce que je veux dire. En fait, ce serait plus comme des super capacités.



- Vraiment ! C'est formidable.



- Oui, en un sens !



- Et quel est le tien ?



- Je savais que tu allais me le demander !



- Ben oui logique, tu attises ma curiosité.



- En fait, je ressens les choses...



- Comme des pressentiments ?



- Oui, c'est un peu ça, mais bien plus fort en fait. Parfois, je ressens qu'une personne est en danger ou qu'il faut que j'aille à un endroit...



- Incroyable !



- En plus de ce don particulier, nous avons une certaine force physique, nous manions les éléments, entrons en contact avec les animaux, la nature. Petit à petit nous développons nos capacités, elles grandissent avec l'âge pour finir par être maitriser selon nos besoins.



- T'es sérieux ou tu te moques de moi ?



- Oui me confirme-t-il en souriant. Ferme les yeux.


- Que vas-tu faire ?


- Tu va voir, fais ce que je te demande s'il te plait. N'ouvre les yeux que quand je te le demanderais.


- D'accord dis-je un peu anxieuse.


Je fais ce qu'il me demande et étant privé de la vue, je me sers des mes autres sens pour tenter de savoir ce qu'il se passe. J'entends Ian murmurer tout bas, mais si doucement que je ne peux comprendre ce qu'il dit. Soudain, je sens une douce chaleur se répandre autour de moi. Nous sommes en plein mois de novembre et les températures ont nettement baissé. J'ai envie de voir ce qui dégage si subitement cette tiédeur, mais j'ai promis d'attendre.


- Vas-y , ouvre les yeux ! Me dit-il d'une voix douce.


Il est accroupi près de moi et nous sommes encerclé par un cercle de feu. C'est extraordinaire mais aussi très effrayant.


- Comment as-tu fais !


- Comme ça....


Je ne sais pas comment, mais en un clin d'œil les flammes ont disparu.


- Comment as-tu fais ça ? Lui dis-je à nouveau d'une voix tremblante?


- Comme ça !


Et le feu reprend.


- Tu m'expliques ?


- Je te l'ai dis, je peux contrôler les éléments.


- Avec une formule magique ?


- Non rigole-t-il. Je le fais par la pensé simplement, je symbolise dans mon esprit ce que je veux faire avec l'élément et je le matérialise.


- Fantastique!


- Nous le faisons tous !


- Tous ici, vous savez faire ça ?


- Ça dépend de notre maturité, Adam est plus vieux, il maitrise bien plus de chose que moi par exemple mais moins que Samantha.


- Elle aussi !


- Oui, elle est l'une des plus vieille ici, elle maitrise ses dons à la perfection, elle est même capable d'influencer le temps mais cela lui prend énormément d'énergie et peu s'avérer dangereux.


- Tu sauras le faire toi aussi ?


- Je ne sais pas, visiblement chacun de nous évolue selon son caractère aussi. Je suis le seul ici à avoir cette intuition particulière. Samantha pense que ce que nous somme agi sur nos dons.


- J'en reviens pas ! Vous êtes tous un peu comme des sorciers alors !


- Pas des sorciers Silver ! Des anges...


- Des an...des anges ! Là tu te moque de moi !


- Regarde moi bien Sil, crois-tu vraiment que je te mens ?


Je plonge mes yeux dans les siens et cherche le moindre signe de moquerie sur son visage. S'il ne me l'avait pas prouvé, je n'aurais jamais cru qu'il avait ces dons mais de là à croire qu'il est un ange...Cependant, je ne pouvais lire que de la sincérité sur ses traits.


- Si tu es un ange, où sont tes ailes ? Et ton auréole ? Tu ne brille pas d'une aura particulière non plus !


- Les anges que tu me décris, sont tirés du cinéma...Nous ne sommes pas vraiment comme ça. Même si tu inspectes mon dos, tu n'y découvriras pas de grandes ailes blanches et désolé mais il n'y a pas d'anneaux luisant au dessus de ma tête. Mais je suis pourtant bel et bien un ange, tout comme les autres, tu dois me croire.


- Je te crois. Dis-je. Mais c'est si...


- Je sais...c'est difficile à croire, surtout quand on vois la façon dont nous apparaissons dans les films.


- Je trouve ça génial ! Et je comprend mieux pourquoi Samantha m'avais dit que j'avais un ange gardien en te regardant.


- Et oui, elle ne t'avait pas mentit. Me dit-il en souriant. Mais tout n'est pas aussi génial !


- Tu dis ça parce que tu as tout ces supers pouvoirs ! Pour moi qui suis tout à fait banale, c'est fantastique je t'assure.


- Je ne suis pas superman ! Et puis il y a le revers de la médaille.


- Commet ça ?


- Tu te doute bien que si des personnes comme nous existent d'autres sortes également.


- De quoi parles-tu ?


- Sorciers, vampires, et autres...


- Très drôle !


- Je ne plaisante pas, Silver. C'est pour ça que les autres s'absentent parfois ou atterrissent à l'infirmerie.


- Que font-ils ?


- Ils vont en missions de reconnaissance, ou parfois viennent en aide à des humains.


- Pourquoi les autres et pas toi ?


- Je dois veiller sur toi, donc plus de mission, juste du repérage pendant quelques heures quand tu es occupée ailleurs comme ce soir !


- Pourquoi se battre contre ses choses ?


- Si nous ne protégeons pas les gens avec nos dons qui le fera ?


- La police !


- Ils ne sont pas assez fort voyons et puis rare sont les personnes au courant de notre existence.


- Mais, vous vous mettez en danger, c'est pas juste !


- C'est le but de notre existence !


- Je suis donc la seule ici à ne posséder aucun don et donc à ne servir à rien.


- Tu es spécial toi aussi, à ta façon.


- Si tu le dis !


- Je te l'assure Silver ... même si tu es humaine, tu m'apporte beaucoup à moi !


- Comme quoi ?


- Ta gentillesse, ton humour, ta patience à tout épreuve, ton intelligence...et puis tu es magnifique...


Je lui souris gênée devant tant de compliments.


- Silver ! Reprend-t-il soudain.


- Oui ?


- C'est pour tout ça que je ...


Son téléphone sonne et le coupe en plein milieu de sa phrase. Que voulait-il bien me dire de plus ? Pendant qu'il parlait, je ne pouvais pas m'empêcher de repenser à ses révélations. Ian, Chloé, Abby et tous les autres étaient des anges...j'en revenais toujours pas.
Ian raccrocha très vite.


- Je dois te laisser Sil me dit-il en déposant un gentil baiser sur ma joue. Sam veut me parler. On se revoit plus tard !


- Ok !

















4 commentaires:

elise a dit…

Ian a une petite amie????!!!!!
je suis comme Silver une pointe de jalousie car je veux pas qu'il s'éloigne d'elle......

il est trop mignon quand il essaye de se faire pardonner!
J'aime bqc le nouveau groupe d'ami d'Erin :)

par contre je veux pas qu'elle aille au ciné avec Jack....sauf si elle va au bal avec Ian!
j'espere que c'est ce que Ian allait lui proposer!

Ils ont des sacrés aptitudes ces anges il me tarde de mieux les découvrir!

bisous

autraversdesmots a dit…

Un chapitre où les personnages commencent à se dévoiler... Vivement la uite des aventures de la belle et de l'ange.

Lau a dit…

Dit moi qu'il allait lui avoué sont amoooooour! Ils sont fait l'un pour l'autre ça se voit! *-*
Je veux la suiiiiite =D

Céline a dit…

Très beau chapitre.
Ian et Savannah se dévoilent petit à petit et c'est très mignon ... j'ai hâte de connaître la suite.