samedi 11 juin 2011

Chapitre 3



Le lendemain à l'institut,



 
- Réveille toi !
 
J'ouvre un œil et regarde à qui appartient la main qui me tapote doucement l'épaule. Quel est mon soulagement de voir Ian, ses grand yeux fixés sur moi, un large sourire sur les lèvres.
 
- Bonjour lui dis-je d'une voix encore toute endormie.
 
- Désolé d'être rentré comme ça dans ta chambre mais si j'avais continué à t'appeler du couloir j'aurais réveillé tout l'étage et me serais mis les autres à dos. Tu as vraiment un sommeil de plomb !
 
- Oui . J'ai peu dormi.
 
- C'était ta première nuit parmi nous, la prochaine sera meilleure.
 
- Oui, surement. Au fait, tu n'as pas entendu du bruit cette nuit ?
 
- Euh...non ! Bon, je te laisse te préparer, s'empresse -t-il d'abrégé. Je t'attends dans le couloir.
 
- ok! Je me dépêche.
 
 
 
Vingts minutes plus tard,
 
 
- Hmm c'est délicieux ! C'est tous les jours comme ça ?
 
- Oui, à la différence que la semaine les tables sont prêtes quand on descend alors que le week-end chacun se lève quand il veut et se fait son déjeuner. Mais tu as accès à la cuisine si tu as faim, on ai pas très nombreux à vivre ici, donc on se gère un peu comme une famille.
 
- Vous vous connaissez tous alors !
 
- Oui. Tu sais, ici chacun est arrivé avec son histoire personnelle, certaine plus facile que d'autre. Je ne te dis pas qu'on s'entend tous toujours très bien mais on s'accepte avec nos différences.
 
- Ça fait longtemps que tu es arrivé ?
 
- Un an.
 
- Ok ! Et c'est comme dans un internat ? Quand tu as fini tes études tu t' en vas ?
 
- Non, ici, tu reste t'en que tu veux...Adam travail comme livreur et Rose aide Samantha dans certaines démarches et ils vivent toujours parmi nous.
 
Je ne sais pas encore qui est Adam mais j'ai eu la chance de rencontrer Rose et le moins qu'on puisse dire c'est qu'elle n'est pas franchement ravi de mon arrivé.
 
- Et tu es sur que je peux rester quelques temps parmi vous ?
 
- Certain ! Aller suis moi si tu as fini! Je t'emmène voir l'extérieur maintenant. Je te rappel qu'on a plein de choses à faire aujourd'hui.
 
Au fil de la visite, je découvre que l'institut est un endroit immense. J'ai déjà pu être surprise hier en arrivant par la beauté du bâtiment qui ressemble à un vieux manoir et maintenant que Ian vient de me faire découvrir l'intérieur, consacré aux chambres des pensionnaires et au bureau de Samantha et à la prise des repas j'en suis d'autant plus émerveillée.
À l'extérieur, une cours centrale toute en petit gravillon blanc, ornée de trois banc de bois et d'un terreplein agréablement fleurit donnait accès à deux autres bâtiments tout aussi grand et beau que le principal. Ian m'expliqua de l'extérieur que le premier était les salles de sports et me conduisit directement vers celui de gauche. Il m'ouvrit la porte et passa derrière moi.
 
- Ici, tu as une grande bibliothèque, une salle informatique et deux salles munies de bureaux d'étude.
 
- Il y a vraiment tout ici !
 
- Oui, on ne manque de rien.

- Je voudrais pas être celle qui règle les factures. M'exclamais-je d'un seul coup et le regrettant aussi vite.
 
Ian se fige un instant avant d'éclater de rire. Sa réaction, me détend immédiatement et je me mets à rire également.
 
- Tu sais quoi Savannah ?
 
- Non !
 
- Moi non plus j'aimerais pas.
 
Je repart dans mon fou rire.
 
- En fait, ce sont Samantha et les pensionnaires qui travaillent qui aide à subvenir au besoin de l'institut. Quand nous terminons nos études, nous nous trouvons un job et aidons. Je trouve que c'est normale pas toi ?
 
- Si...Je pourrais peut-être me trouver un travail moi aussi après les cours pour aider !
 
- Sam préfère que ceux qui suivent encore leurs études ne se consacrent qu'à ça. Et puis les lieux appartiennent à Sam pour le moment et la personne qui reprendra sa succession héritera à son tour des lieux tout comme Samantha à son arrivé.
 
- Ça ne sera pas ses enfants ?
 
- Non, pour deux raisons, la première c'est qu'elle n'a pas d'enfant et la seconde c'est que ça se passe comme ça dans tous les instituts comme le notre.
 
- Il y en a d'autre ?
 
- Oui, bien sur ! Un en France, un en Angleterre, un autre en Argentine, il me semble qu'il y en a un en Afrique au Chad ou au Soudan, je ne sais plus exactement et les deux autres dont on connait l'existence, sont l'institut de Russie et celui de Malaisie.
 
- Il y en a donc six !
 
- À notre connaissance oui.
 
- Tu y a déjà était ?
 
- Une fois j'ai accompagné Samantha à celui de Paris.
 
- Il est comme ici ?
 
- Pas tout à fait mais il est aussi agréable et suit les même règles que nous.
 
Je poursuis ma découverte au coté de mon ami et plus nous avançons plus je suis éblouie par l'endroit. L'extérieur est tout bonnement magnifique, très vaste, très verdoyant. L'institut offre à ses occupants beaucoup d'activités sportives tel que le tir à l'arc, l'équitation avec son haras privé et ses quinze chevaux, la natation avec sa grande piscine couverte et chauffée, de grandes balades aux travers des jardins, du petit bois ou encore au bord de l'étang qui s'y trouve . Le tout est encadré et protégé par un grand mur qui fait tout le tour de la propriété. Ian m'apprend que nous avons accès à toutes ses activités sans avoir besoin de passer par Samantha qui fait office de directrice, confidente et conseillère ici. La seule chose qui est de mise c'est de ranger une fois qu'on a fini, ce qui coule de source.
 
- Alors, tu penses que tu vas te plaire ici ?
 
- Comment ne pas s'y plaire! Et puis de toute façon ce n'est que pour quelques jours.
 
- Pourquoi veux tu écourter ton séjour parmi nous ? Tu n'es pas bien ici ?
 
- Si ! Mais tôt ou tard je vais devoir partir.
 
- Je suis certain qu'après quelques jours, tu ne parleras plus de repartir.
 
- Je ne doute pas que je vais m'attacher aux gens d'ici et à ces lieux mais si je reste, ma tante va finir par me retrouver et voudra que je revienne vivre avec elle.
 
- Ne t'en fais pas pour elle, Samantha saura arranger les choses si le cas se présente.
 
Je lui souris mais cette fois, le cœur n'y est pas. Je suis certaine qu' Éloïse va vite se dire que je suis revenu à New-York et elle me retrouvera, surtout si je reprend les cours. Une fois qu'elle aura remit la main sur moi, elle ne me laissera pas, pas ici, pas dans cette ville de débauche comme elle l'appelle. Cette ville qu'elle déteste tellement depuis qu'elle lui a prit sa sœur. Je n'ose pas le dire à Ian, mais je ne pense pas que Samantha en qui il a visiblement une grande confiance puisse changer quoique ce soit si ma tante décide de me ramener.
 
- On verra bien ! Finis-je pas dire peu enthousiaste mais en lui souriant tout de même.

Il me fait à son tour un grand sourire qui lui, voulait me transmettre toute sa confiance et toute sa gentillesse.

- Tout ira bien maintenant Savannah. Je te le promet, me murmure-t-il à l'oreille en me serrant dans ses bras.

- T'es vraiment adorable...
 
Nous finissons la visite, puis Ian m'entraîne dans les magasins new-yorkais. Malgré mes vives protestations, il me traîne dans une première boutique.

- Alors, tu es plutôt robe, jupe ou pantalon ? Moderne ou vintage ? Quel est ton style ?

- Je ne sais pas vraiment, j'aime simplement être à l'aise.

- Ok, on va te le trouver ton style alors !

Après m'avoir demandé ma taille, il m'envoie dans la cabine d'essayage et me rapporte plusieurs tenues différentes, ça allait du chic au décontracté, du rock au bohème.

- Essai déjà ça ! Et si tu veux je te donnerais mon avis. Me dit-il en me passant les éléments du premier ensemble et déposant les autres sur un fauteuil non loin de lui.
 
- C'est trop ! Tu es fou !
 
- Tais-toi donc et change toi, j'ai hâte de voir ce que ça donne sur toi.

Je m'exécute. Il s'agis d'une petite robe sans manche, en lin beige et au léger motif fleurit. Quelques volants sur le bas lui donne une petite touche plus habillé. Il l' a assorti avec une ceinture large en cuir marron et une veste assortie, un foulard en soie blanche et une paire de bottine noire. Ian a vraiment bon goût en ce qui concerne la mode. Lui même est très bien habillé. Aujourd'hui, il porte un jeans bleu usé et une chemise blanche entrouverte avec une veste en cuir par dessus.
 
- Tu t'en sors ?
 
- Oui, oui, j'arrive, laisse moi encore une minute !
 
Je suis habillée et en me regardant dans la glace de la cabine, je trouve cette robe merveilleuse, mes long cheveux sombre ressortent avec la pâleur de la tenue et de ma peau laiteuse. Je me trouve plutôt jolie vêtue ainsi mais j'appréhende de sortir et me montrer. Ça fait des mois que je n'ai pas mi une jupe ou une robe, Éloïse disait qu'une tenue trop aguichante n'attirait que les ennuis et s'assurait, si je mettais une garde robe, que soit un vrai tue l'amour pour les garçons que je pouvais côtoyer à l'école ou à l'église.
 
- Savannah ! Tu es habillée ?
 
- Oui mais j'ose pas sortir devant tout le monde.
 
- Y a presque personne ! Me répond-il tout doucement.
 
- ...
 
- Tu veux que je vienne voir ?
 
- Oui je préférerais.

Une main décale légèrement le rideau de la cabine et la première chose que je vois est le regard brillant de Ian. Il reste silencieux durant un court instant et me demande de tourner sur moi même avant de me couvrir de compliment.

- Tu es époustouflante ! Elle te plait ?
 
- Oui, beaucoup mais...n'est-elle pas un peu trop courte ?
 
- Je ne trouve pas non. Aller on la prend, passe ça maintenant.
 
Ian me tend un jean, un petit top très glamour de couleur vieux rose, un galon de dentelle soulignant ma poitrine à la perfection, un petit blaser noir et une paire de chaussure à talon de la même couleur.

Après avoir eu son approbation une fois de plus, il enchaîne les autres tenues, toutes aussi belles les unes que les autres. Il paye avec une carte au nom de l'institut et quand nous sortons de la boutique, Ian et moi tenons quatre sacs plein de vêtements, rien que pour moi. Ça va de la robe à la jupe, du pantalon au petit short sexy à mettre sur des collants opaques, du simple tee-shirt à la petite chemise, sans compter les différents accessoires qui s'accordaient et aux chaussures assorties.

- Il est presque quatorze heures, tu dois avoir faim !

Je suis tellement existé de la situation et il y a si longtemps qu'on ne s'était pas occupé de moi ainsi que je n'ai prêté aucune attention à mon estomac, mais maintenant qu'il soulève la question, je dois avouer que mon ventre cri famine.

- Moi ! Je meurs littéralement de faim s'exclame-t-il en se frottant le ventre. On va manger ?

- Ok !
 
 
 
Un peu plus tard dans un restaurant rapide...






- Quand nous aurons fini, nous irons chercher tes uniformes.

- Y en a plusieurs ?

- Oui, ils nous fournissent deux uniformes de tous les jours et une tenue de sport.

- À quoi ressemble-t-ils ?

- Pour les filles, c'est une jupe courte noir, une chemise blanche avec une cravate noire elle aussi, des soquettes blanches et des chaussure plate assortie. Ah oui, tu aura un pull vert avec le blason de St Antoine. La couleur change selon notre niveau. Rouge pour les premières années, vert pour les seconde et bleu pour les dernière année. Pour le sport, rien de bien compliqué, c'est un tee-shirt blanc avec l'écusson et un pantalon de sport noir pour l'hiver ou un short de la même couleur pour l'été. Un sweat te sera donné aussi.

- Et bien, c'est une seconde garde robe !

- Oui, ça prend de la place dans nos armoires rigole-t-il.

- Et comment est le tien ?

- Comme les votre !

- Ah bon ! Les garçons portent aussi la jupe me dis-je pour me moquer.

- Mais je rêve ou tu te moque de moi ?

- Tu ne rêves pas !

- Ce que je voulais dire, c'est qu'on a le même code couleur pour les pulls, notre chemise et notre cravate sont comme les votre et nous avons un pantalon noir à la place de votre jupe et pour le sport c'est exactement la même tenue, notre short est juste un peu plus long et plus large. Ian a fait apparaître un petit sourire au coin de ses lèvres en me donnant les détails de leur short, ce qui sous-entend que les nôtres doivent être très court et surement très près du corps.

- De quel couleur est ton pull ?

- Comme le tien cette année.

- Donc tu as entre seize et dix-sept ans !

- Non, perdu se moque-t-il à son tour. Je vais bientôt avoir dix-huit ans. J'ai pris un an de retard à cause...pour raison familiale.

- À ok !

- On va donc suivre les mêmes cours ?

- Presque tous oui, tu auras deux options à choisir, se sont des cours que nous suivons afin d'obtenir des points supplémentaires à la fin de l'année. Choisis bien car l'année prochaine tu auras les même.

- Ok . Quels sont les choix ?

- La musique, l'art plastique, langues étrangères, tu peux aussi te joindre à l'une des équipes de sport tel que le Tennis, le foot, l'athlétisme ou la gymnastique.

- Je peux choisir ceux que je veux ?

- Oui, oui. Moi je suis dans l'équipe de Tennis et en musique.

- Je crois que je vais prendre la gym et la musique.

- On sera donc ensemble à ce cours.

- Ça te dérange ?

- Nullement, au contraire, je pourrais t'aider si besoin comme ça.

Nous avons presque fini de manger lorsque le téléphone de Ian se met à sonner. Il jette un œil à son écran.

- Désolé, c'est Samantha je dois prendre !

Je lui fais un sourire pour lui faire comprendre que ça ne me dérange pas.

Oui Sam !
On est en train de manger un morceau
J'arrive immédiatement !

- Je suis désolé, je dois retourner au pus vite à l'institut.

- Allons-y !

- Tu n'es pas obligé de rentrer avec moi et puis tu dois continuer tes achats.

- Ok !

- Je te note l'adresse pour tes tenues et l'adresse de l'institut.

- Merci.

- De rien, j'ai pas envie que tu te perdes, raille-t-il.

- Je te rappel que j'ai grandi à New-York.

- C'est vrai, mais je ne peux pas m'empêcher de te taquiner.

Ian se lève, me tend la carte de l'institut et après m'avoir déposé un bisou sur la joue s'éloigne. Il est presque à la sortie lorsqu'il m'appele.

- Savannah ! On se retrouve bien là-bas ce soir ?

- Oui !

- Promis ?

- Promis !

Il me fait un grand sourire à nouveau et s'en va en courant. Ian a prit tous les sacs que nous avons déjà accumulé, me laissant les mains libres pour les futurs sacs.



 

3 commentaires:

Lau a dit…

Super chapitre! J'espère que Savannah va vraiment retourné a l'institut et non sur le toit de son immeuble! Continue comme ça c'est génial!
xoxo

elise a dit…

il me tarde de les voir tous avec leur uniforme!
Quel bon goût il a Ian pour les fringues et surtout il a rendu un peu le sourire à Savannah.
Elle a intérêt à se rendre direct à l'institut et pas de détour en hauteur :)

avec les yeux d'edward a dit…

oui j'espère qu'elle retournera bien à l'institut à moins que sa tante ne la retrouve ...
vite la suite !