samedi 10 septembre 2011

Chapitre 16




Ce n'est que lorsque je vois Rose sortir avec Samantha, Adam et deux autres garçons que je m'aperçois de sa présence. Samantha a demandé à tout le monde de rester dans le gymnase dans le calme. Ian et les autres se rassemblent, un peu à l'écart. Ian me tient près de lui et balaye son regard sur toutes les fenêtres. Il ne dit rien. Son corps tout entier est extrêmement tendu tout comme ceux des autres. Je sens bien qu'il se passe quelque chose de grave.


- Ian ?


- Ne t'inquiète pas, je te protégerai coûte que coûte.


- De quoi parles-tu ? C'est quoi cette alarme ?


Ian n'a pas le temps de me répondre que toutes les vitres du gymnase explosent en mille morceaux. Il se jette directement sur moi pour me protéger d’éventuels éclats.

- Tout le monde dans les vestiaires s'écrit-il soudain alors que de grandes créatures tentent de pénétrer par les ouvertures. Clo Abby, dirigez les et postez-vous devant la porte. Personne n'entre personne ne sort de là. Dim la porte vite.
Tous suivent les ordres. Seuls reste avec nous le père de Cloé.

- Je reste pour aider s'exclame-t-il.

Ian me glisse derrière lui tout en me tenant d'une main et se dirige vers le casier de rangement des armes blanches et attrape une épée. Seuls les barreaux des petites fenêtres de la pièce nous protègent encore de l'invasion. Chacun des anges présents dans la pièce prend une arme et se dirige vers les ouvertures qui peinent sérieusement.
La porte est secouée, Dim ouvre et laisse entrer Rose, Sam et les garçons. Je suis rassurée car visiblement ils vont bien.

- Ils sont nombreux nous informe Sam. Un peu moins d'une centaine je pense peut-être plus.

- Comment ont-ils pu entrer !

- Aucune idée. Tout le monde est en sécurité ?

- Oui, dans les vestiaires. C'est la seule pièce sans fenêtre j'ai pensé que c'était plus sûr.

- Très bonne initiative Ian. Nous sommes vingt trois on devrait s'en sortir.

Samantha organisa très vite notre protection en assignant un poste à chacun.

- Et moi Sam dis-je.

- Toi, tu ....

- Tu restes avec moi la coupe immédiatement Ian.

- Tu es sûr de pouvoir la protéger sans te mettre en danger ?

Il fait oui de la tête.

- Je lui aurais bien dis d'aller dans les vestiaires mais la connaissant, elle n'en fera qu'à sa tête.

Je dois bien avouer qu'il me connait plutôt bien.

Très vite, une première créature entra. Je ne peux retenir un petit cri de surprise. Adam se jette sur elle et la tue d'un seul coup de sabre. Une certaine puissance se dégageait de Ian.

- Je t'en prie, reste derrière moi et ne fais rien de stupide.

- Promis.

Les barreaux finissent par céder, laissant entrer des vampires par dizaines. D'autres secouaient la porte qui résistait par je ne sais quel miracle. Partout autour de moi, la bataille faisait rage.

- Je dois te laisser me dit-il soudain, mets-toi dans ce coin et par pitié n'en bouges pas.

Je lui obéis et me blottis dans un coin reculé de la pièce. Ian se tenait à deux mètres devant moi. Un vampire fond sur lui toutes griffes dehors mais il parvient à l'éviter et à lui enfoncer son arme dans le dos. La créature disparait instantanément mais elle est aussitôt remplacée par une autre, puis une autre et encore d'autres. D'où je suis, je peux voir tous mes amis ainsi que ma tutrice. Chacun fait de son mieux pour venir à bout des nos assaillants. Soudain, le père de Cloé reçoit un coup, il atterrit non loin de moi. Son bras est en sang. La créature se relance dans sa direction mais cette dernière rencontre la lame de Ian.

- Venez dis-je à Mr Edwards.

Je pose ma main sur sa plaie et me concentre au maximum. Si j'avais sauvé Ian et guérie ma cheville je pouvais certainement le soigner lui aussi. Je ressens les picotements arriver et en entendant l'exclamation du père de Clo, je sais que ça fonctionne. Quand j'ouvre à nouveau les yeux, sa plaie ne saigne plus.

- Merci jeune fille.

Il se relève et se replonge dans la bagarre. Finalement, je ne suis pas si inutile. Emplie d'une certaine fierté, je regarde si d'autres sont blessés. Pour le moment, les nôtres s'en sortent très bien. Quant aux vampires, ils tombent les uns après les autres en poussière. Abby est projetée contre l'une des rares tables encore debout et s'ouvre méchamment le front. J'ai beau l'appeler, elle ne m'entend pas. J'irais bien vers elle mais j'ai promis à Ian de ne pas me mettre en danger. De son côté, il est en pleine lutte. Je ne me suis jamais servie de mon don à distance mais pourquoi ne pas essayer. Je vois mon amie se relever et fondre sur le vampire. Je ferme les yeux, je connais le visage d'Abby par cœur, je n'ai donc aucune difficulté à la visualiser dans mon esprit et à m'imaginer sa guérison. Lorsque je repose les yeux sur elle, le sang coule toujours de son front. Je recommence donc à nouveau, mais rien. Je suis déçue de moi. Je voudrais tellement aller vers elle mais je sais que je risque d'aggraver les choses et de nous mettre toutes les deux en danger et Ian par la même occasion. Je ne bouge donc pas. Le temps me paraît interminable, même si je vois le nombre des vampires diminuer, mes amis faiblissent eux aussi et je ne peux rien pour eux si je ne les touche pas. Arrive enfin le moment où plus aucun vampire ne rentre par les fenêtres. Cette nouvelle me soulage. Quelque chose attire pourtant mon regard, je fixe l'une des ouvertures, dehors, se tient quelqu'un, je distingue parfaitement deux jambes dans un pantalon noir. Malheureusement, je ne discerne rien au dessus du genou et rien non plus sous le niveau des chevilles.
Ian finit par revenir vers moi et j'ai à peine le temps de détourner une seconde mon regard de la fenêtre que la personne a disparue. Je m'aperçois alors qu'il n'y a plus aucun vampire dans le gymnase.

- Tu vas bien ? Me demande Ian.

- Oui. Tu saignes !

- Ce n'est rien, juste une petite coupure.

- Viens là !

Ian s'assoit près de moi. Je touche l'endroit d'où provient le sang et quelques secondes après il est totalement guéri.

- Merci mon ange.

- Je dois aller voir Abby, elle a été blessée mais j'ai rien pu faire à distance.


Aussitôt mon amie à portée de main, je guéris sa vilaine coupure au front ainsi que celle qu'elle a au coude. Je me dirige ensuite vers Adam à la demande de Sam.

- Erin, tu peux faire quelque chose, son bras est cassé ?

- Je ne sais pas, je vais essayer.

Le pauvre Adam se retient de hurler. Je vois bien qu'il souffre et mon intervention le torture un peu plus. Mais je sens que cela fonctionne quand même et Adam finit par me remercier.

- C'est incroyable ! Merci Erin.

- De rien, si je peux aider autant le faire.

Une fois tout le monde remit sur pied, les armes sont rangées. Seul un petit groupe les garde et sort faire une ronde de surveillance sur les ordres de Sam. On ouvre enfin aux familles qui sont soulagées de retrouver leurs proches sains et saufs mais aussi horrifiés par les dégâts.

- Je suis désolée pour cette fin de soirée. Ne vous inquiétez plus, la situation est à présent sous contrôle. Nous allons vous raccompagner chez vous pour plus de sécurité.

La frayeur passée, je remarque que Yaëlle n'était pas dans les vestiaires avec les familles. Où peut-elle bien être ? Je ne me souviens pas de l'avoir vue pendant la bataille.
Alors que chacun de mes amis dit au revoir aux siens, je la vois entrer par la porte. Elle aussi porte une tenue rouge et noire tout comme chacun de nous. Samantha a dû la lui faire conduire également mais ça n'explique pas d'où elle vient. Ian est toujours près de moi, il a tout autant besoin d'être en contact que moi, ce qui me rassure. Son père discutait avec Sam mais il se dirige à présent vers nous.

- Tu vas bien ? Demande-t-il à son fils.

- Oui et toi ?

- Oui ! Et vous Erin ?

- Très bien merci lui réponds-je surprise.

- Ian, je suis fier de toi...tu es devenu un jeune homme courageux...et on ne peut pas dire que ce soit grâce à moi. Je vais rentrer maintenant. J'espère qu'on se reverra bientôt, on a perdu bien assez de temps.

Ian ne lui répond pas, il se contente de serrer ma main, comme pour trouver la force de dire ne serait-ce qu'un mot à son père. Devant le mutisme de son fils, Mr Coursilver tourne les talons et se dirige vers la sortie.

- Je n'ai pas su l'aimer...Prenez soin de lui Erin, je vous le confie.

Je murmure à Ian de l'arrêter, que c'est le moment ou jamais.

- Papa finit-il par dire.

Sans se retourner, Mr Coursilver s'arrête.

- Papa, je suis...je suis désolé de ne pas les avoir sauvées lance-t-il alors que des larmes perlent sur ses joues.

Mr Coursilver fait demi-tour et accueille chaleureusement dans ses bras son fils qu’il n'a pas tenu ainsi depuis très longtemps. Je reste en retrait pour les laisser profiter de ce moment d'intimité. Samantha me rejoint et me passe un bras sur les épaules.

- Tu es magnifique Erin.

- Merci pour la robe.

- De rien, ça m'a fait plaisir de vous les offrir et particulièrement la tienne. J'ai autre chose pour toi.


Elle me tend une boîte ancienne, au cuir noir un peu usé, de forme carrée et pas très haute. Je l'ouvre et y découvre une broche magnifique.

- Elle est magnifique.

- Je suis heureuse qu'elle te plaise, mon père me l'a offerte au Noël qui a suivi mon seizième anniversaire. Elle est en or, et la pierre que tu vois au centre, c'est un diamant. On dit qu'ils sont éternels. Et la perle qui y pend, vient d'une paire de boucles d'oreilles de ma mère, il l'a faite ajouter au bijou en souvenir. C'est mon frère Gabriel qui avait l'autre, mon père lui a offerte le jour de ses seize ans après l'avoir faite monter sur une pince à cravate en or blanc.

- C'est trop !

- Tu es un peu comme ma fille Erin et je veux qu'elle te revienne. Le fermoir est cassé c'est pourquoi je la garde dans sa boite depuis un long moment.

- Merci Sam, vous avez déjà fait tellement pour moi. Et maintenant ce cadeau...Le vôtre est dans ma chambre, avec ma mère nous nous offrions les cadeaux le 25 au réveil.

- Peu importe, ce n'était même pas la peine de m'en faire un.

- Vous avez vu Ian et son père se sont réconciliés.

- Il était temps, ils souffraient autant l'un que l'autre de cette situation.

- Mr Coursilver m'a dit qu'il n'avait pas su aimer son fils, vous pensez que c'est vrai ?

- Je pense qu'il aime son fils mais qu'il n'a jamais su comment lui montrer. La perte de sa femme et de la petite Issy a été terrible, il a été plus facile d'ignorer son fils que de souffrir si un jour il disparaissait.

- Et maintenant ?

- Ils vont réapprendre à se connaitre. Ian a beaucoup grandi et énormément mûri aussi depuis que tu es arrivée.

- Samantha lance Ian. Je vais raccompagner mon père moi-même.

- Prends quelqu'un avec toi.

- Les autres s'occupent de leurs familles.

- Emmène Rose alors !

- Je peux venir sinon !

- Non, Erin, je préfère que tu restes en sécurité ici me dit-il.

- Tu n'en as pas assez de me traiter comme de la porcelaine lui dis-je à mon tour.

Je sais que c'est la jalousie qui parle mais je ne peux pas m'en empêcher. Je regrette aussitôt de m'en être prise à lui et de lui gâcher un peu la joie de ses retrouvailles mais le laisser seul avec Rose m'est intolérable. Ian vient vers moi et m'enlace.

- Ne crains rien, je n'en ai pas pour longtemps et je ne la laisserai pas s'approcher de moi. Dès demain, on s'occupe de ton entrainement physique pour que tu sois de taille à te défendre mais pour ce soir je te demande de me faire confiance.

- D'accord mais c'est la dernière fois que tu me laisses à l'écart comme ça.

- Promis !

Ian m'embrasse, ce qui me fait rougir vu la proximité de son père et de ma tutrice, lance ses clefs à Rose en lui demandant de le suivre avec et tous les trois sortent du Gymnase. Yaëlle va pour les suivre mais Samantha l'en empêche pour mon plus grand soulagement. Je ne lui fais pas confiance et compte bien savoir ce qu'elle cache derrière ce visage innocent.

4 commentaires:

lau. a dit…

Super! Pauvre Erin! Ils la laissent a l'écart alors qu'elle pourrait être utile! Elle n'est pas en sucre quand même!!
vivement la suite!

xoxo

elise a dit…

je n'aime aps que Rose parte comme ça avec Ian....
il faut qu'ils laissent Sil se battre quand même!! allez vite l'entrainement!!
bisous

La Comtesse a dit…

Encore un bon chapitre !
Quelque chose me dit que Yaëlle n'est pas étrangère à l'arrivée de toutes ces créatures...
Je suis comme Erin et me demande ce qu'elle peut bien cacher...
Vite la suite !

celine a dit…

Dommage pour Silver ... Ian doit lui laisser sa chance !!
Je n'aime pas qu'il parte seul avec Rose ... encore d'autres ennuis se profilent c'est sûr.